samedi 22 mars 2014

Le cas des huiles et des baumes démaquillants

 Avant toute chose : je ne suis pas dermatologue et donc ce que je dis dans mon article peut s'avérer être faux (néanmoins j'essaye de vous informer au mieux). Donc si vous trouvez des inepties, n'hésitez pas à me le dire histoire de corriger le tout. Merci !

Produits encore peu connus du public européen, bien qu'en grande phase d'expansion, je vais aujourd'hui vous parler des huiles et des baumes démaquillants.
Au début de mon aventure bloguesque et mille-feuillesque je me démaquillais avec des produits qui doivent vous parler puisque ce sont des laits démaquillants et des eaux micellaires... produits basiques (Bon ok... au touuuuuut début je ne connaissais rien et je me démaquillais à la lotion, mais cette époque est RÉVOLUE... promis !). 
Bref je détestais le film gras que laissait le lait démaquillant, je détestait la sensation de "mal nettoyé" que me laissait les eaux micellaires et pour cause : Je ne me nettoyais pas le visage !
Bon je sens que si je continue comme ça je vais passer des heures à vous parler de tout les faux-pas que j'ai pu faire... donc venons en aux faits.


Les huiles et baumes démaquillants sont, comme je l'ai dit précédemment, peu (et surtout mal) connus des françaises.
Néanmoins ces dernières années on a pu voir s’immiscer des huiles démaquillantes un peu partout (Kiko, Sephora, Nivéa, Shu Uemura, Liérac...) tandis que les baumes sont resté plus discrets.
En soit, qu'est ce qui différencie les baumes et les huiles d'un démaquillant quelconque ? Ben oui, parce que c'est un peu ça la question qu'on peut se poser. Pourquoi devrait-on opter pour des huiles ou baumes ?

Déjà il faut savoir que le démaquillage est un moment clé du mille-feuille (ainsi que le nettoyage... et la lotion et... bref je suis pro-MF comme tu l'auras remarqué), car si tu ne démaquilles pas ta peau, tu auras beau faire tout les soins possibles et inimaginables, cela ne marchera pas. Le maquillage, en plus d'abimer ta peau s'il reste trop longtemps, va agir comme un film protecteur (Sisi le maquillage peut protéger ta peau en journée !) et empêcher les soins d'agir en profondeur. Résultat : Nada se pasa et ta peau est amochée.
En conclusion il est important de se démaquiller, d'une part pour ne pas laisser le maquillage sur la peau durant la nuit (il faut la laisser respirer) mais aussi pour laisser agir les soins en profondeur.
Ainsi on voit l'importance du démaquillage, mais aussi l'importance d'avoir un bon démaquillant.



Mais qu'est ce qui fait que l'huile ou un baume démaquillant sera plus apte à enlever le maquillage qu'un lait ou une eau micellaire ?
Bon, je ne vais pas te mentir, je vais faire une généralité. Certes il existe des eaux micellaires qui démaquillent mieux que certaines huiles ou des démaquillants bi-phasés qui enlèvent mieux les traces que certains baumes... Mais en général, si tu prends la moyenne, les huiles et les baumes démaquillent mieux. Pourquoi ? Parce que tout simplement ils sont gras. C'est tout bête mais le maquillage étant gras, il n'y a rien de mieux que du gras pour enlever du gras. Le maquillage se dilue dans l'huile que vous appliquez puis est rincé par la suite.
Car oui l'huile (ou baume) se rince et c'est pour cela que l'on peu affirmer que non, l'huile démaquillante ne graisse pas la peau. L'huile reste juste en surface, elle ne pénètre pas dans la peau (puisque ce n'est pas une huile sèche type l'huile prodigieuse de Nuxe) donc ne contribue pas nourrir la peau non plus... il ne faut pas zapper la phase hydratation sous prétexte que l'on utilise de l'huile pour se démaquiller !



Bon, c'est pas tout mais... comment ça s'utilise ce machin ?
Souvent les huiles démaquillantes sont vendues dans des flacons-pression, pour faciliter l'usage. Pour la Floraison de Ünt, il suffit de deux pression et la dose est suffisante. Concernant les baumes (qui sont l'équivalent des huiles en solide : du gras) ils sont en pots et il faut donc prélever une noisette de baume.
Ensuite lorsque la matière est prélevée, l'appliquer directement sur le visage, sans utiliser de coton, en frottant/massant le visage avec les doigts.
Puis rincer l'huile avec de l'eau (certaines au contact de l'eau s’émulsionnent en lait, ce qui facilite cette étape).
Bien-sûr on se nettoie la peau après ! Mais c'est une autre étape du Mille-feuille....


Noisette d'huile démaquillante.

 Émulsion de l’huile grâce à quelques gouttes d'eau.

Si l'on résume, quels sont les avantages des huiles et baumes ?
- Un démaquillage (presque) parfait
- Un démaquillage en douceur, qui n'abîme pas les yeux (puisque l'on ne fait que masser, et sans cotons)
- Un produit facile à trouver puisque tout le monde (ou presque) a de l'huile dans sa cuisine.
(Oui il est possible d'utiliser des huiles végétales seulement elles sont plus difficiles à rincer)

C'est bien beau tout ça mais... où sont les désavantages ?
- Les produits gras sont assez embêtant à utiliser. Rien d'impossible mais il est vrai que si on le fait pas pendant que l'on prend la douche, c'est plus contraignant que prendre un coton, du démaquillant et basta... En réalité si tu n'a pas l'habitude de mettre de l'eau sur ton visage le matin (ou le soir si tu te douches le matin) c'est une habitude à prendre, mais pour celles qui pratiquent déjà le layering matin et soir avec nettoyant, ça ne met pas beaucoup plus de temps.
- La composition des produits est à surveiller. Pour les adeptes des produits écolos ou juste naturels, faire attention à ne pas acheter une huile démaquillant composée en majorité d'huile minérale (le plus simple étant de prendre une huile végétale bio si on est vraiment regardante au niveau de la compo)

Adepte ou non des baumes et huiles démaquillants ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Un petit mot ? Je serai ravie de le lire.